deutsche Übersetzung

english translation

Présentation

le vélo et l'équipement

Derniers Commentaires

Lundi 11 juillet 1 11 /07 /Juil 21:01

Lundi 11 juillet 2011

Venaus (I) – Strada dell’assietta (I)

43,18 km parcourus en 4h35 soit 9,4 km/h de moyenne. Vitesse max 57,9 km/h. Dénivelé 2330m

Paysage  - difficulté 

Voir le trajet

 

L’église me réveille à 6h, c’est parfait, je vais pouvoir partir tôt. Je fais une petite halte touristique à Susa, il n’y a pas de doute, je suis bien en Italie, les murs décrépis, les tons pastels des maisons, les rues grossièrement pavées et les incroyables rayons de pâtes, de toutes les formes, dans les épiceries.

 

Venaus.

 

alpes (1099)

 

venaus - italie

 

Susa.

 

alpes (1103)

 

alpes (1113)

 

Pas marrant avec le vélo chargé !

 

alpes (1106)

 

La nécrologie des derniers jours.

 

alpes (1114)

 

Tout droit l'ennui, à droite l'exaltation.

 

alpes (1116)

 

Dès la sortie de Susa, la route m’annonce la couleur, ça grimpe à plus de 10% vers le colle delle Finestre, porte d’entrée de la route des crêtes. Il y a environ 1500m de dénivelé en 19 km de montée, c’est du costaud.

alpes (1125)

 

Le giro (tour d'Italie) est passé ici il y a quelques années, la montée devenant ainsi une étape mythique.

 

meana di susa - italie

 

alpes (1124)

 

Je prends rapidement de la hauteur, la petite route serpente dans tous les sens, tous les 100-150m, il y a un lacet. C’est très ludique et j’ai l’impression de monter un escalier. C’est une route touristique, en conséquence il y a très peu de trafic en dehors de quelques motos en mal de sensations.

 

alpes (1131)

 

alpes (1134)

 

alpes (1137)

 

La route de l'assiette en rouge sur la carte et son profil.

 

alpes (1143)

 

alpes (1144)


Au bout de 9 km, le bitume cède la place à un chemin de terre plutôt roulant sauf dans les virages où c’est merdique avec de nombreuses ornières. Je quitte la forêt, qui me protégeait alors du soleil, pour voir enfin des grands horizons. Je trouvais cette route incroyable mais là ça devient fantastique.

 

alpes (1160)

 

alpes (1162)

 

alpes (1165)

 

alpes (1166)

 

alpes (1172)

 

Les derniers kilomètres deviennent difficiles, je mets une dent en plus et j’arrive finalement au col après 3h d’intenses efforts. Je discute un peu avec 2 motards français en vacances dans la région puis on se donne rendez-vous au prochain col, le col de l’assiette, à presque 2500m d’altitude.

 

Ca n'en a pas l'air mais c'est dur ici.

 

alpes (1177)

 

alpes (1183)

 

Au col des fenêtres, vue superbe.

 

alpes (1189)

 

La route que j'ai empruntée pour monter au col.

 

alpes (1192)


Dans la descente le bitume reprend son droit, mais seulement pour une courte durée car je rattrape enfin cette fameuse route des crêtes, qui me fait tant rêver. C’est de nouveau de la piste, mais caillouteuse et en plus mauvais état cette fois. Ca monte toujours à 9-10%, c’est vraiment difficile, il faut sans cesse regarder où je mets les roues, ca balance dans tous les sens mais la difficulté est à la hauteur du paysage grandiose.

 

D'abord à flanc de montagne.

 

alpes (1205)

 

alpes (1214)

 

Vue sur la vallée qui monte à Sestrière.

 

alpes (1211)

 

alpes (1221)


Comme prévu je retrouve les 2 motards, ils m’offrent un bout de saucisson, du pain et du vin, c’est bien gentil de leur part. Plusieurs motards m’encouragent et me lancent des ‘bravo’. C’est sûr que ce n’est pas ici que je vais rencontrer des cyclos avec des sacoches, juste quelques VTT. Ce n’est pas ‘l’autoroute’ de la route des grandes Alpes !

 

Les motards en cuir ...

 

alpes (1236)

 

alpes (1237)

 

... le cyclo en short !

 

alpes (1240)

 

Ils seront à Briançon ce soir, moi dans 3 jours.

 

alpes (1242)


Durant la montée, il y a une partie plate de 3-4 km, la piste est parfaite mais dès que ça grimpe, elle est à nouveau très détériorée. J’ai beaucoup de mal à arriver au col, je suis sur l’avant dernière vitesse, ça devient critique. J’arrive à l’énergie mais encore une fois, le paysage est incomparable.

 

alpes (1244)

 

alpes (1251)

 

alpes (1254)

 

Enfin sur les crêtes  

 

alpes (1255)

 

alpes (1261)

 

Le programme de demain.

 

alpes (1268)

 

alpes (1269)

 

Il est encore tôt dans l’après-midi mais je sens qu’il va falloir que je m’arrête, je commence à être fatigué. 15 minutes plus tard je trouve un superbe endroit, d’où je ne peux pas être vu depuis la piste. Il est 15h30, la journée à vélo est finie, place maintenant à l’entretien du vélo (changement des patins et lubrification de la chaîne), à la lessive, à la douche et au repos mérité.

 

J'ai trouvé le bivouac, là-bas en bas  

 

alpes (1272)

 

alpes (1274)

 

alpes (1278)

 

L'accès n'est pas des plus faciles !

 

alpes (1281)


L’eau que je traîne depuis ce matin dans la vache à eau est tiède, c’est parfait, elle mettra moins de temps à bouillir pour la double ration de pâtes (500g pour ce soir). A jour exceptionnel, repas gargantuesque !

 

strada dell' assietta - italie

 

Bonne douche vivifiante pour le corps.

 

alpes (1295)


Je profite de cet endroit unique qui me donne un avant goût de ce qui m’attend à partir de l’année prochaine. J’espère que demain il fera encore beau.

 

C'est fou comme le temps change vite en haute montagne. Le temps d'une petite balade près de la tente et je ne vois plus rien  

 

alpes (1304)

 

alpes (1311)

 

alpes (1315)

 

Par bayernd77 - Publié dans : Alpes juillet 2011 - Communauté : Voyages à vélo
Ecrire un petit mot - Voir les petits mots
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés